At the cinéma les 3 Luxembourg - 67 rue monsieur le prince 75006 paris
A propos du Festival

La septième édition de Proche-Orient : Ce que peut le Cinéma se déroule cette année encore dans l'habituel lieu parisien Les 3 Luxembourg, et continue dans sa volonté d'informer, de sensibiliser et de créer le dialogue, avec un programme de courts, moyens et longs métrages, de fiction et de documentaires d'Egypte, d'Iraq, d'Iran, d'Israël, de Libye, de Palestine et de Syrie.

Mais d'abord quelques mots sur l'histoire du festival :
C'est à l'initiative de Janine Halbreich-Euvrard qu'est née notre Biennale, en 2003 suite à sa rencontre avec Gérard et Anne Vaugeois, alors propriétaires du cinéma les 3 Luxembourg (Paris 6è).

Les deux premières éditions de cette biennale étaient intitulées «D'ailleurs et d'ici, israéliens-palestiniens : que peut le cinéma?» en raison de sa focalisation sur les conflits et événements concernés. La première a eu lieu du 26 mars au 1er avril 2003, et fut très tôt perçue comme un événement à ne pas manquer, puisqu'il était le seul en Europe à réunir les deux « ennemis » au sein d'un même programme.

 


CR Margot Vageois

Sa fondatrice, Janine Halbreich-Euvrard, critique de cinéma depuis 1974, avait cette année là organisé à Royan, dans le cadre du «Festival d'Art Contemporain», le premier festival du cinéma du tiers monde en Europe, qui sera en 1976 consacré au Moyen-Orient et, bien sur, déjà au conflit israélo-palestinien. Elle a visité la région en 2004, pour rencontrer les cinéastes sur leur terrain.

Dès février 2005, elle a publié un livre, également intitulé « Israéliens, Palestiniens : que peut le cinéma », où, dans le récit de son séjour, s'intercale des entretiens avec certains des cinéastes les plus importants des deux pays, Sobhi El Zobaidi, Simone Bitton, Tawfik Abu Weil, Mai Masri, Ram Loewy, Avi Mograbi, Georges Khleifi et al. La deuxième édition du festival a eu lieu du 1er au 7 juin 2005.

Dans la continuité de ces débuts substantiels, la troisième édition a été programmée du 21 au 27 novembre 2007. Nous avions ressenti le besoin d'élargir notre éventail, car la région entière est impliquée dans ce tragique et interminable conflit. Ainsi le nom de l'événement était désormais « Proche-Orient : que peut le cinéma ? »

Nouvel élément dans l'édition 2007, le film/débat quotidien abordait des thèmes aussi cruciaux que la colonisation par Israël des terres palestiniennes, la tragédie de Gaza, celle du Liban, la guerre en Irak, la place des femmes dans les sociétés du Moyen-Orient.

L'année 2009 a marqué la 4ème édition du festival. Plusieurs de ces thèmes ont été à nouveau abordés dans plusieurs films ; en effet la situation dans la région ne s'est pas améliorée, et la tension s'est portée aussi sur un nouveau pays, l'Iran, et l'agitation grandissante de sa jeunesse. En outre, « Proche-Orient : que peut le cinéma ? » ne durait plus une semaine mais bien douze jours.

En 2011 le titre de notre manifestation évolue d'un questionnement à une affirmation : « Proche Orient: Ce que peut le cinéma ». Cette édition se voit allongée ; cette année elle a eu lieux pendant deux semaines. Les événements qui ont secoués la Place Tahrir du Caire nous ont offert des films qui nous avons permis d'inclure l'Égypte.

En 2013, le cinéma Les 3 Luxembourg change de propriétaires mais reste cependant le lieu pour notre biennale. L'événement est raccourcit à 10 jours, et est consacré à Stéphane Hessel, décédé quelques mois auparavant, et à la jeunesse du Proche-Orient se battant pour leurs libertés et la démocratie.

Dix ans plus tard, en 2014, Janine Eurvard, accompagnée par sa co-programmatrice Carol Shyman, retourne en Israël et en Palestine. La seconde édition résultant de ce voyage intitulée « Israéliens, Palestinien, les cinéastes témoignent » constitue un regard exhaustif sur la production cinématographique à caractère politique de ces deux territoires, comprenant des entretiens avec Suha Arraf, Annemarie Jacir, Guy Davidi et Nadav Lapid, pour n'en citer que quelques uns. Le livre est publié au même moment que  la 7ème édition du festival.

L'édition de 2015 se déroule de nouveau sur dix jours, du 20 au 29 novembre, à l'habituel  cinéma Les 3 Luxembourg, situé sur la Rive Gauche de Paris, et est dédiée à notre éternel ami Stéphane Hessel, ainsi qu'au sort des réfugiés dans la région du Proche-Orient.


articles récents
Item posted : 19.01.2016
Revue de Presse
Télévision, radio, la presse, les sites web, voici la revue de presse de la 7ème édition de « Proche-Orient , Ce que peut le cinéma » qui s'est déroulé du 20 novembre au 29 novembre 2015.
plus d'infos

Item posted : 25.10.2015
Un premier aperçu
Nous voyagerons grâce à une grande variété de films, à travers toutes les régions du Moyen-Orient. Israël et la Palestine seront, comme chaque fois, au cœur de cet événement.
plus d'infos

Item posted : 23.10.2015
La photo mascotte de notre 7ème édition
Le United Nations Relief and Works Agency (UNRWA) et l'Union Européenne organisent chaque année un concours de photographie ouvert à tous les réfugiés palestiniens âgés de 16 à 29 ans.
plus d'infos

Item posted : 23.10.2015
Débats/Conférence
Marque de fabrique de notre Biennale, les débats qui suivent les projections du soir sont indispensables pour remettre en contexte les opinions généralement dominantes du public, et les points de vues défendus par les films, pour ainsi enrichir l'expérience du festivalier.
plus d'infos

Item posted : 23.10.2015
Logique de guerre, logique de paix
Jamais le Proche et le Moyen-Orient n'avaient connu un tel chaos : guerres civiles en Irak et en Syrie, bras de fer communautaire au Yémen, désagrégation de la Libye, "Intifada du désespoir" en Israël-Palestine, sans oublier les affrontements en Afghanistan… 
plus d'infos

Item posted : 16.10.2015
l'Équipe
Nous vous présentons les organisateurs du festival.
plus d'infos

CONTACT

> par email
QUI SOMMES NOUS

> l'équipe
LAST EDITIONS

2007  > 2009  > 2011  >2013
mayoco: manage your content    page created by mayoco: manage your content